• 14 février : La St Valentin

    Date de la Saint Valentin

    Les dates de la Saint Valentin en France pour 2019, 2020 et 2021.

    France 2019 2020 2021
    Saint Valentin jeudi 14 février vendredi 14 février dimanche 14 février

     

    Les origines de la Saint Valentin

    Il est extrêmement difficile de déterminer quelles sont les origines et comment expliquer la date de la Saint Valentin. Survenant le 14 février de chaque année, la Saint Valentin est la fête des amoureux. Au même titre que Saint Roch est le patron des bergers, c'est Saint Valentin qui se voit désigné par l'Eglise comme celui des fiancés et de tous ceux se vouant un amour sincère et sans limite.

     

    La Saint Valentin: La fête des amoureux

    La date de la Saint Valentin émane d'une tradition selon laquelle les oiseaux s'accoupleraient à la mi-février et que cette date préfigure la fin de l'hiver et le début du printemps. Certaines croyances indiquent que la fête des amoureux serait une résurgence des fameuses Lupercales, célébrations du dieu Faune dans la Rome antique et qui se déroulaient tous les 15 février. La tradition de consacrer une fête consacrée aux amoureux trouverait également ses origines au Moyen-âge, en Angleterre tout particulièrement, où la coutume d'écrire des mots d'amour lors de la Saint Valentin aurait débutée.

     

    Réussir la Saint Valentin 2019

    Aucun amoureux transi ne doit oublier la date de la Saint Valentin. La Saint Valentin 2019, comme ses prédécesseurs, sera l'occasion de manifester ses sentiments envers l'être aimé. La célébration de la Saint Valentin prend des formes différentes suivant les pays et les cultures. En France, la Saint Valentin est généralement un jour faste pour les fleuristes et les restaurateurs. Comme le veut la tradition, et cette Saint Valentin 2019 ne fera pas exception à la règle, la rose demeure l'emblème et le symbole le plus significatif de l'amour que l'on éprouve envers l'autre. Des cadeaux et autres présents peuvent également être échangés durant ce jour si particulier de l'année qui conserve, malgré les décennies, tout son charme.

    source : https://www.joursferies.fr/saint-valentin.php

    14 février : La St Valentin


    votre commentaire
  • 6 déc: La St Nicolas

    Saint-Nicolas : pourquoi cette fête est si importante en Lorraine et dans l’est de la France

    La Saint-Nicolas a lieu le 6 décembre. Des fêtes populaires chrétiennes sont organisées en l'honneur de Nicolas de Myre, saint patron des navigateurs, en Lorraine et ailleurs.

    Publié le 6 Déc 18 à 7:55
    Les fêtes de la Saint-Nicolas pourraient être classées au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.Les fêtes de la Saint-Nicolas pourraient être classées au patrimoine mondial de l’Unesco. (©Illustration/Adobe Stock)

    Lorsqu’on pense à la Saint-Nicolas, cela évoque les fêtes chrétiennes du mois de décembre, les friandises et les pains d’épices, un grand homme barbu… Mais d’où vient réellement cette tradition, et pourquoi est-elle si importante en Lorraine, dans certaines régions de France et dans de nombreux pays d’Europe ?

    La Saint-Nicolas est célébrée tous les ans le 6 décembre, date de la mort de Nicolas de Myre, en 343. Après sa mort, l’évêque a été canonisé et est devenu saint Nicolas (sans trait d’union).

    LIRE AUSSI : Saint-Nicolas 2018 à Nancy : marchés, défilés, spectacles… découvrez le programme

    Une célébration ancestrale en Alsace et en Lorraine

    Sept siècles après sa mort, une phalange du saint a été rapportée au Duché de Lorraine par un chevalier à la fin du XIe siècle. À ce moment, une église a été construite dans l’actuelle Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle) pour accueillir cette relique, faisant partie intégrante du culte nicolaïen. La cité s’appelait Le Port à cette époque, et en raison de son activité commerciale, le culte de saint Nicolas s’est répandu très rapidement. L’évêque avait la réputation d’avoir accompli de nombreux miracles.

    Saint Nicolas est devenu le patron de la région Lorraine en 1477, après la victoire de la bataille de Nancy sous l’égide du duc René II. Sa figure est célébrée dans la région, ainsi qu’en Alsace.

    C’est à Nancy que les fêtes de la Saint-Nicolas ont le plus d’importance. Elles s’étendent sur cinq semaines, avec un grand marché, des illuminations et un grand défilé. Le cortège de chars se retrouve également dans d’autres villes, comme à Metz (Moselle)Épinal (Vosges) ou encore Bar-le-Duc (Meuse).

    LIRE AUSSI : Saint-Nicolas 2018 à Metz : sentier des lanternes, marché, animations… tout le programme

    La légende du Père Fouettard

    Dans les deux régions, saint Nicolas fait le tour des maisons pour distribuer des friandises aux enfants méritants. Il est souvent accompagné de son double maléfique, le Père Fouettard. L’évêque va également voir les écoliers des deux régions pour leur distribuer des friandises dans son uniforme traditionnel avec sa crosse, tandis que le Père Fouettard fait passer un sale quart d’heure aux enfants désobéissants.

    Une légende circule autour de l’apparition de ce personnage : il s’agirait d’un boucher qui a accueilli trois enfants dans sa demeure, avant de les découper en morceaux et de déposer leurs restes dans un saloir. Le boucher a ensuite accueilli saint Nicolas et lui a proposé un repas. L’évêque, désirant du petit salé, a découvert les exactions du boucher, et a alors ressuscité les enfants.

    Pour punir l’artisan, saint Nicolas l’a enchaîné à son âne, et l’homme est devenu le Père Fouettard, dont le rôle est de réprimander les enfants désobéissants.

    LIRE AUSSI : Saint-Nicolas 2018 à Nancy : la statue de Stanislas recouverte d’un globe géant

     

    Une tradition célébrée en France et en Europe

    Si la Lorraine est la région la plus représentée lors des fêtes de la Saint-Nicolas, d’autres régions françaises adoptent ce folklore : l’Alsace, mais aussi dans les anciennes régions de Franche-Comté et du Nord-Pas-de-Calais.

    En Europe, ces fêtes ont également lieu chez les voisins du Grand Est, en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg, mais également en Autriche, aux Pays-Bas, en Pologne, en Roumanie, en Suisse…

    LIRE AUSSI : Nord et Pas-de-Calais. Où vivre la saint Nicolas près de chez vous ?

    Le défilé de la Saint-Nicolas entraînera de nombreuses perturbations de circulation à Nancy (Meurthe-et-Moselle) samedi 1er et dimanche 2 décembre 2018.Le défilé de la Saint-Nicolas entraînera de nombreuses perturbations de circulation à Nancy (Meurthe-et-Moselle) samedi 1er et dimanche 2 décembre 2018. (©Ville de Nancy)

     

    Les fêtes de la Saint-Nicolas bientôt à l’Unesco ?

    La ville de Nancy a connu une avancée spectaculaire dans sa demande de faire inscrire les fêtes de la Saint-Nicolas au patrimoine mondial de l’Unesco. Les célébrations ont été retenues dans l’inventaire du patrimoine culturel et immatériel.

    Après un passage en commission réussi, la ville a annoncé qu’un dossier devrait être déposé auprès de l’Unesco d’ici mars 2021. L’idée est également de faire de Nancy la capitale de la Saint-Nicolas.

    LIRE AUSSI : Saint-Nicolas : avancée majeure pour un possible classement au Patrimoine mondial de l’UNESCO

     

    source : https://actu.fr/loisirs-culture/saint-nicolas-pourquoi-cette-fete-est-importante-lorraine-dans-lest-la-france_20094861.html


    votre commentaire
  • Le blé a bien poussé...cela porte chance !

    Le blé a bien poussé...cela porte chance !

     

    Aujourd'hui c'est le 4 décembre et c'est le jour de la Sainte-Barbe. En Provence, c’est le début de la période calendale (du provençal calèndo = noël).  

     

    La tradition veut que l’on commence ce jour-là les préparatifs de noël dans tous les foyers : Décoration de la maison, réalisation de petits biscuits, mise en place de la crèche...que l'on soit croyant ou pas, puis du sapin avec les enfants.

    Noël est la fête de l'année où les traditions provençales sont les plus tenaces et les plus belles. Il faut dire qu'elles nous rappellent notre enfance et que nous n'avons qu'une seule envie, celle de les perpétuer et de les transmettre à nos petits-enfants. 

     

    Ce jour-là, pour respecter la tradition provençale, on commence donc la période calendale en plantant du blé (que l'on peut acheter aujourd'hui dans toutes les bonnes boulangeries au profit des enfants hospitalisés) mais qui avant, provenait de la récolte de l'année précédente. On peut aussi faire germer des lentilles car elles sont très aériennes et tiennent plus longtemps dans nos maisons chauffées.

    Il faut placer les graines dans 3 coupelles différentes ou des petites assiettes creuses (rappel de la trinité pour les croyants). J'en plante quatre, juste par esprit de contradiction, car je ne suis pas croyante. 

     

    Ce petit rituel familial remonte à l'Antiquité. A la maison la plantation est traditionnellement effectuée par les enfants les plus jeunes lorsqu'ils sont là, bien évidemment ! 

    D'abord ça les occupe dans cette période où ils ont envie que le temps passe plus vite, ensuite cela permet de leur faire garder un contact avec la terre, chose qu'en ville, ils ne font pas toujours. 

     

    Une fois plantées, les graines doivent être bien surveillées tous les jours. Il faut  cependant les arroser sans excès.

    L'idéal est de les placer tout près de la fenêtre, voire directement en plein soleil.  

     

    Le blé de la Sainte-Barbe une tradition provençaleLe blé de la Sainte-Barbe une tradition provençaleLe blé de la Sainte-Barbe une tradition provençale
    Le blé de la Sainte-Barbe une tradition provençale

     

    Au moment de noël, elles seront placées sur la nappe blanche, entourées d'un ruban (rouge chez moi), lors du gros souper (le 24 décembre) et y resteront jusqu'au lendemain, pour le repas de midi du 25 décembre.


    On les placera ensuite dans la crèche au milieu des santons pour y symboliser les champs.


    Puis après l’épiphanie, il faudra diviser les plants et les planter aux quatre coins du jardin !

    Si les graines donnent des plantules solides et abondantes, ce sera un signe de bonne santé, de joie et de prospérité pour la nouvelle année.

    J'avoue que je n'ai jamais planté les plants aux quatre coins du jardin, n'ayant pas eu de jardin pendant de nombreuses années. Mais mes grands-parents le faisaient !

     

    Comme le disait mon grand-père :

    "Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn !"  Littéralement : quand le blé vient (=pousse) bien tout vient (=pousse) bien.  Autrement dit : "blé bien germé c’est la prospérité pour toute l’année"…

     

    Remarque : le blé donne naturellement des tiges plus drues et vertes que les lentilles !

     

    Je fais ça depuis mon enfance et ni ma grand-mère ni ma mère n’ont jamais oublié de planter le blé ou les lentilles le 4 décembre. J’ai pu observer depuis, que bien que les coupelles soient placées au même endroit chaque année, les graines ne poussent pas de la même façon !

    Donc les années se suivent et ne se ressemblent pas.

    Vous en doutiez ?

     

     

    D’où vient cette tradition encore très ancrée en Provence ?

     

    Elle remonterait en fait à une coutume païenne datant de l’antiquité qui correspondrait à un rite de fécondité.

     

    En effet à cette époque beaucoup de paysans étaient superstitieux.

    Dès la mi-décembre, par peur de voir la nature rester endormie et ne plus se réveiller, ils plantaient des graines dans différents plats puis lorsqu'elles avaient germé, ils les transplantaient au bord des champs, comme s'il s'agissait d'une offrande. Une façon d'honorer la terre nourricière et de lui rappeler comment il fallait faire pour nourrir les hommes.

    Et une façon aussi de prévoir les récoltes à venir...car, pour eux, si la germination se faisait bien, la prospérité à venir était assurée !

    Cette coutume païenne a été récupérée ensuite par l'église catholique.

     

    Puis la tradition a évolué et la légende dit qu’au XIII° siècle,  Barbe qui vivait à Nicomédie en Asie mineure, était une jeune fille vierge qui fut séquestrée dans une tour par son père, Dioscore, un riche païen inquiet des ravages occasionnés par sa beauté, car elle était très courtisée.

    Durant l’absence de son père, elle se convertit au christianisme et se fit baptisée par un prêtre déguisé en médecin qui s’introduisit en cachette dans la tour.

    A son retour, son père furieux la fit torturer puis la décapita de sa propre main. Il fut immédiatement foudroyé pour son acte de barbarie…

    Depuis, Sainte Barbe est devenue le symbole et la sainte patronne de tous ceux qui travaillent avec le feu ou la poudre : pompiers, artilleurs, mineurs, couvreurs et charpentiers, qu’elle protégerait de la mort violente.

     

    Sainte Barbe a été retirée du calendrier en 1969 pour être remplacée par Sainte Barbara !

    Les lentilles sont en avance sur le blé !

    Les lentilles sont en avance sur le blé !

    Cette tradition est si ancrée en Provence que les écoles commandent un énorme sac de blé chaque année pour que, après en avoir planté à l'école, les enfants en ramènent un petit paquet chez eux...

    Cet article est paru sur ce blog la première fois en décembre 2012. Il a été mis à jour en 2015, puis des photos nouvelles sont venues l'enrichir un peu plus chaque année... 

     

    source http://www.bulledemanou.com/article-le-ble-de-la-sainte-barbe-une-tradition-proven-ale-113391531.html

     


    votre commentaire
  • Couronne de l'avent

    Couronne de l'avent

     

    Dans les Eglises utilisant le calendrier romain, la période de l’Avent débute le quatrième dimanche avant Noël (25 décembre). Le nombre de jours contenus dans la période varient ainsi de 22 à 28 jours.

    Origine de la couronne de l’avent

    Cette coutume serait née au 16ème siècle en Allemagne du nord et permettait aux chrétiens de préparer la fête de Noël en leur rappelant le retour annuel du christ, ils y voyaient une représentation de la couronne d’épines que portait Jésus Christ le jour de sa crucifixion. Cette tradition évoluera au cours des siècles et l’invention de la couronne de l’avent à bougies , ou Adventskranz en allemand, est attribuée au pasteur allemand Heinrich Wichern (1808-1881). Ce pasteur qui travaillait dans un orphelinat eu l’idée originale de disposer 24 cierges sur une roue et ce afin de faire patienter les enfants jusqu’au jour noël. En effet une première bougie était allumée 24 jours avant noël, puis une nouvelle bougie chaque jour et ainsi de suite jusqu’au 24 décembre. Quatre de ces bougies étaient de grands cierges blancs correspondant aux dimanches et 19 étaient de petits cierges rouges correspondant aux autres jours de la semaine. Par la suite cette tradition a évolué, la roue a été remplacée par des branchages de persistants tels que sapin, houx, gui, et seules les bougies des dimanches ont été conservées. On allume donc une nouvelle bougie chaque dimanche du mois de l’avent. Selon, la tradition, les 4 bougies rouges et massives de la couronne, doivent être allumées dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Cette coutume n’est apparue en Alsace que vers les années 1930 et en Autriche qu’après 1945. En Suède les bougies sont blanches symbole de pureté tandis qu’en Autriche elles sont violettes symbole de pénitence. Une autre particularité concernant la suède, la couronne de l’avent est réservée au jour de la Sainte lucie (le 13 décembre) pour la fête de la lumière que représente la Sainte.

    Symbole de la couronne

    Couronne de l'avent

    On peut voir dans la couronne de l’avent de nombreux symboles :

    • - La couleur verte des feuillages persistants est signe de vie, d’espérance pendant les longs mois d’hiver
    • - Le houx, conifère dont les feuilles aux bords ondulés et épineux rappelle la couronne d’épines posée sur la tête du christ
    • - Les bougies ou cierges représentent la lumière symbole d’espoir et de paix, en allumant chaque dimanche une bougie de plus,
    • on augmente la lumière et on chasse symboliquement les ténèbres, mais cela peut aussi être interprété comme le symbole du retour du christ lumière.
    • - Les 4 bougies peuvent également symboliser les 4 points cardinaux ou les 4 saisons de l’année
    • - La forme de cercle de la couronne évoque le soleil et peut symboliser son retour, surtout à une période de l’année où les nuits sont très longues et les journées grisâtres et courtes. Mais ce cercle peut également symboliser le retour du Christ.

    En Autriche et en Allemagne et dans d’autres pays du Nord, la tradition consistait à fabriquer une couronne de sapin ou de houx le premier dimanche de l'Avent. Elle était ensuite décorée de pommes de pin et d’un ruban rouge avant d’être suspendue à la porte de la maison. Cette tradition s’est répandue en France et dans de nombreux autres pays.

    Composition de la couronne de l’avent

    Couronne de l'avent

    La couronne est constituée par un assemblage de feuillage persistant type sapin, houx, gui, laurier, if… Ces branchages sont noués entre eux ou fixés sur une couronne de paille. On y dispose ensuite 4 grosses bougies, puis éventuellement des pommes de pins et des rubans colorés, le plus souvent rouges. Dans le commerce, on retrouve des couronnes de l’avent toutes prêtes avec des imitations de branchages synthétiques sur lesquels sont fixés divers objets de décoration non traditionnels : sucre d’orge, boules de sapin, père-noël, petits champignons… Bien qu’éloignés de la traditionnelle couronne de l’avent, certaines compositions sont cependant très réussies et permettront aux plus pressés une décoration de la maison facile et rapide pour la période de Noël.

    Source: www.caliday.fr/l-avent/couronne-de-l-avent


    votre commentaire
  • La tradition des Catherinettes

    Le 25 Novembre, jour de la Sainte Catherine, est le jour des Catherinettes. On y fête les jeunes filles de 25 ans qui ne sont pas encore mariées.

    La tradition veut qu'elles portent un chapeau extravagant aux tons jaunes et verts confectionné pour ou par elles, à leur image. 

      

    Quelle est l'origine de cette tradition? 
     
    Sainte Catherine d'Alexandrie a vécu au 4° siècle après Jésus-Christ, on dit selon l'histoire et peut être la légende, que l'empereur Maxence voulait l'épouser, Catherine ayant refusé, elle fut emprisonnée et martyrisée. Ayant subit, le terrible supplice de l'écartèlement à la roue, Catherine résista, l'empereur Maxence, lui fit couper la tête, le 25 novembre 307
     
    Sainte Catherine est aujourd'hui la patronne des filles à marier, mais aussi des théologiens, philosophes, orateurs, notaires, étudiants, des modistes (chapeliers et chapelières), des couturiers,   etc... 

     La tradition de Sainte Catherine remonte au Moyen âge. A l'époque, les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées revêtaient des tenues et des chapeaux extravagants et se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine pour la parer de fleurs, rubans, chapeaux ... Elles coiffaient Sainte Catherine dans l'espoir de trouver un mari !

     

    A Paris autrefois, les catherinettes allaient au bal et celles qui voulaient trouver un mari se mettaient un chapeau complétement fou sur la tête. Elles y accrochaient des objets jaunes et verts pour se faire remarquer. On disait aussi que le jaune symbolise la réussite et que la couleur verte  symbolise l'espoir.... de trouver un mari !!!

    Jusqu'aux années 1980, les grandes maisons de coutures renommées de Paris ( Balmain, Givenchy, Dior, Schiaparelli etc...) organisaient pour la Sainte-Catherine, de très grandes fêtes. Les catherinettes se rassemblaient ensuite dans les rues, en de joyeux cortèges, et souvent la Sainte-Catherine, se terminait dans les bals qui étaient organisés, pour cette fête. 

     

    La fête de la Sainte Catherine aujourd'hui
     
    La tradition de la Sainte-Catherine s'est peu à peu perdue. Désormais, pour fêter la Sainte-Catherine, on envoie tout au plus une carte postale... mieux une carte électronique ou encore un e-mail !!!. Les temps changent...
     
    La catherinette est toujours à l'honneur aujourd'hui mais la recherche d'un mari n'est plus vraiment d'actualité. En effet les femmes se marient de plus en plus tard, et ne pas être « casée » à 25 ans est loin d'être inhabituel. Il faut aussi dire, que maintenant, beaucoup de personnes jeunes, célibataires, qu'il s'agisse des jeunes-filles ou des jeunes hommes, ne se marient plus avant 25 ans, beaucoup des jeunes gens, sont encore chez leurs parents !!!. En outre la stigmatisation des femmes célibataires n'est plus de mise à notre époque, où l'émancipation des femmes a beaucoup progressé et alors que beaucoup de couples vivent en dehors des sacrements du mariage.
     
    La fête de la Sainte Catherine est surtout l'occasion de se moquer gentiment des jeunes femmes célibataires de plus de 25 ans, et de les affubler de chapeaux fantaisistes. La catherinette est la reine de la fête, le temps d'une journée. C'est un événement convivial qui est encore pratiqué dans de petites villes et certaines entreprises, et la fête de la catherinette est devenue un spectacle folklorique, qui met un peu de gaieté à l'approche de l'hiver.

     

     Conseil ! 
    La fête de la Sainte Catherine n'est pas toujours bien vécue par les intéressées et le chapeau de catherinette est parfois lourd à porter. Pensez aussi à des fleurs ou à des friandises pour que cet événement ne traumatise pas votre catherinette préférée !

    source : https://www.accentfrancais.com/fr/blog/actualites-daccent-francais/34/la-tradition-des-catherinettes

     

    Quelques chapeaux de catherinettes

    Chapeau de Sainte Catherine de fabrication française réalisé dans nos ateliers de corbeil essonnes. www.atoutpourlafete.fr

    Résultat de recherche d'images pour "chapeau catherinette"Chapeau papillons

    Cage à fleurs

    Mini chapeau haut de forme vert avec plumes : Deguise-toi, achat de Chapeaux

    Le chapeau de catherinettes de celles qui aiment faire la fête...

    chapeau "Sainte Catherine"  fait pour Delphine, Conseillère Bancaire. réalisation Mireille  VALLAZ

     

    chapeau vert à plume

    Plus sombre mais tout aussi dans le ton!

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique