• Expressions avec les couleurs

     

    Le jaune

    être jaune de jalousie: éprouver une forte jalousie

    être jaune: un sportif peureux

    être peint en jaune: être trompé par sa femme

    fièvre jaune: maladie infectieuse et contagieuse

    franchir la ligne jaune: aller trop loin

    péril jaune : est défini à la fin du XIXe siècle comme le danger supposé que les peuples d’Asie vont surpasser les Blancs et gouverner le monde. Désignant dans un premier temps le péril chinois, l’expression est employée au tournant du XIXe siècle pour stigmatiser le Japon lors du conflit qui l'oppose à la Russie en 1904.
    (Source: http://fr.wikipedia.org/)

    rire jaune: rire avec contrainte un jaune: un briseur de grève

    un petit jaune: pastis avec peu d'eau

     

    source : http://legrenierdebibiane.com/participez/Expressions/couleurs.html

     


    votre commentaire
  • Strabisme. Dessin humoristique de Paul Harot (1895-1987)
     
    Louche
    (Source : Académie française)
     
    S’employant au figuré pour désigner ce qui n’est pas clair, le terme louche apparaît en français au XIIe siècle, signifiant alors « qui ne voit pas bien », avant de passer quelques siècles plus tard du sens purement physique à un sens moral

    Au XIXe siècle, dans un de ses ouvrages, intitulé Les Femmes, Alphonse Karr écrivait : « Les yeux sont les fenêtres où l’âme et l’esprit viennent se montrer », citation devenue proverbiale sous la forme « les yeux sont les fenêtres de l’âme ». Cet extrait des Femmes fait étrangement écho à De l’homme, de Buffon, dans lequel on peut lire : « Les personnes qui ont la vue courte, ou qui sont louches, ont beaucoup moins de cette âme extérieure qui réside principalement dans les yeux. » Qui n’est pas déjà convaincu de cette correspondance entre les yeux et l’âme se penchera sur l’histoire du mot louche.

    Apparu en français à la fin du XIIe siècle sous la forme lois puis lousch, il signifie alors « qui ne voit pas bien ». Deux siècles plus tard, il qualifie des yeux « qui ne regardent pas dans la même direction » et, par métonymie, une personne affectée de ce handicap.

     

    lire la suite sur : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article15514


    votre commentaire
  • Trouvé sur legrenierdebibiane.com

    Expressions sur les couleurs 

    le noir

     

    avoir des idées noires: avoir de sombres pensées

    être la bête noire de quelqu'un: personne ou chose qu'on a en aversion

    broyer du noir: être très pessimiste

    colère noire: forte colère

    dire blanc et noir: ne pas prendre parti

    dire tantôt blanc, tantôt noir: dire tout et son contraire

    être d'humeur noire: être mélancolique

    l'or noir: le pétrole

    l'un dit blanc, l'autre noir: l'un dit une chose, l'autre son contraire

    noir comme du charbon: très noir

    peindre une situation en noir: être exagérément pessimiste sur la situation

    peste noire : pandémie de peste bubonique , causée par la bactérie Yersinia pestis, qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352.

    s'enfoncer dans le noir: être mélancolique

    travailler au noir: travailler sans être fiscalement déclaré

    un petit noir: une tasse de café

    vie mêlée de blanc et de noir: une vie extrême

    voir tout en noir: être très pessimiste

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Trouvé sur le grenierdebibiane.com

     

    Organes et parties du corps
     

           Oreille

    Avoir les oreilles dans le crin (Être de mauvais humeur)
    Avoir les oreilles qui sifflent (se dit de qqn dont on parle dans le dos, pendant son absence)
    Avoir l'oreille basse (Très honteux)
    Avoir l'oreille musicale (Reconnaître facilement les notes, les sons musicaux)
    Cela lui rentre par une oreille et lui sort par l'autre (Il ne fait pas attention à ce que l'on dit)
    Ce n'est pas tomber dans l'oreille d'un sourd (Ces paroles ont été mises à profit)
    Chauffer les oreilles à qqn (Le réprimander)
    De bouche à oreille (D'une personne à une autre) 
    Dire quelque chose à l'oreille de quelqu'un  (Pour qu'il soit le seul à entendre)
    Dormir sur ses deux oreilles (dormir d'un sommeil profond et paisible)
    Être dur d'oreille (être un peu sourd)
    Être toute ouie     (inquiétude, attention)
    Être tout yeux, tout oreilles (Attentif)
    Faire la sourde oreille (Ignorer une demande)
    Jouer de la musique par oreille (Jouer sans partition, sans avoir appris le solfège...)
    Jusqu'aux oreilles (En couvrant jusqu'aux oreilles; en étant dans une situation inextricable; très étirée, très élargie, en parlant de la bouche)
    La boucane lui sort par les oreilles (Il fulmine)
    Les murs ont des oreilles (On ne sait jamais qui peut entendre ce que l'on dit)
    Mettre la puce à l'oreille (intriguer qqn, éveiller sa curiosité)
    Ne pas l'entendre de cette oreille (ne pas être d'accord, avoir un point de vue différent)
    Oreille de Christ ou de crisse (Tranches de bacon bien rôties, grillades de lard salé)
    Prêter l'oreille (Écouter)
    Se faire tirer les oreilles (Se faire réprimander) 
    Se faire tirer l'oreille (Se faire prier) 
    Tendre l'oreille     (inquiétude, attention)
    Un cheval voit ça avec ses oreilles (C'est évident) 
    Ventre affamé n'a point d'oreilles (Celui qui a faim n'écoute personne) 

     

    source : http://legrenierdebibiane.com/participez/Expressions/oreille.html


    votre commentaire
  •  

    Signification :Être avare.

    Origine : Deux types d'interprétation des termes de cette expression française pour une même explication consistant à railler l'avarice: Pour les uns oursin est la déformation du mot ourson; le petit de l'ours animal carnivore qui peut dévorer la main de celui qui le touche; pour d'autres l'oursin est synonyme de hérisson des mers, animal recouvert de piquants et un homme ne peut mettre la main dans sa poche au risque de se faire piquer.

     

    Signification

    L’interrompre brutalement, le dérouter, le laisser sans voix

    Origine de l’expression « couper la chique à quelqu’un »

    Expression française qui utilise le mot chique  non pas dans le sens de chiquer ou mâcher un tabac mais d’un vieux sens où il serait synonyme de finesse. Mais le rapport qui puisse exister entre cette notion de finesse et le fait de désigner une personne surprise au point que son raisonnement s’en trouve altéré et qu’elle perde le fil de sa conversation n’a pas d’explication claire.

    Exemple d’utilisation

    Quel restaurant ? Il me coupe la chique moi ! Il me la coupe ! (L.F. Céline » : Le pont de Londres)

    Expression française synonyme

    Couper le sifflet

     

     

    Signification

    Succession de problèmes dont on ne voit pas la fin

    Origine de l’expression « c‘est le serpent qui se mord la queue »

    Expression française qui se bas sur une sorte d’inconscient collectif où le serpent qui se mord la queue prend le sens de tourner en rond en s’enfermant dans un cycle dont on ne peut sortir.

    Les origines de cette expression sont aussi nombreuses que diverses : Pour certains, ce symbole, représentatif du serpent qui se mord la queue viendrait d’une certaine forme d’ésotérisme, un symbole d’autodestruction et une renaissance puisque ce serpent s’inocule de son propre venin pour s’autodétruire et grâce à la  fermeture du cercle engendré, le serpent renaitra de sa propre autodestruction.

    Toutefois, il faut savoir que cette expression est tirée de dessins relatifs aux différentes mythologies existantes qui représentent le serpent Ouroboros se mordant la queue, considéré comme étant le signe d’un cycle éternel de la nature.

     

    Signification :  Les meilleurs hommes, l’élite


    Origine de l’expression « le sel de la terre »

    Expression française d’origine biblique. Selon Saint Matthieu, Jésus compare ses disciples au sel de la terre, en d’autres termes ceux qui ont pour tâche d’améliorer la vie de leurs prochains.

    La notion de sel utilisée renvoie au fait que dans l’antiquité, le sel était un élément indispensable à la vie de la communauté. De plus le sel était une monnaie d’échange fort appréciée à tel point que les soldats romains recevaient une partie de leur solde en sel qu’ils revendaient afin d’améliorer leur situation.

    De nos jours, l’expression le sel de la terre est largement utilisée pour vanter quelqu’un de méritant par son altruisme et sa générosité

    Exemple d’utilisation

    Supportez d’être appelée une nerveuse. Vous appartenez à cette famille magnifique et lamentable qui est le sel de la terre (M. Proust : A la recherche du temps perdu)

    Expressions françaises synonymes

    Le dessus du panierfine fleurhors de pair

     

    lire plus sur : http://www.expressions-francaises.fr/expressions-l.html


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique