• L'argent n'a pas d'odeur

    Trouvé sur

    Cette expression est attribuée à l’empereur romain Vespasien (9-79), en réponse à son fils Titus qui lui reprochait d’avoir instauré un impôt. En effet dans la Rome Antique, on collectait l'urine dans les toilettes publiques afin de l'utiliser pour tanner le cuir. L'empereur, grippe-sou, eut donc l’idée d’instaurer un impôt sur cette collecte. Critiqué par son fils qui trouvait cela dégradant, il lui mit sous le nez des pièces de monnaie en lui demandant s’il était importuné par l’odeur. Au 19ème siècle, les Parisiens appelèrent leurs toilettes publiques des "vespasiennes" en mémoire de cette anecdote.

    Ainsi donc l'argent reçu d'une activité, aussi peu noble soit-elle, n'en est pas moins de l'argent, indiscernable d'un argent provenant d'activités plus hautes et pour quiconque n'a que peu de scrupules tout argent est bon à prendre, quelle que soit sa provenance ou les moyens employés pour l'obtenir.

    Cette expression s'emploie en général pour un bien mal acquis dont on préfère oublier l'origine douteuse.

    Trouvé sur henrylucienmerle.over-blog.com

     

    Mort aux vaches

    Trouvé sur henrylucienmerle.over-blog.com

    Cette expression est née à la fin du 19e siècle. Après la défaite de 1871, les Français se sentaient humiliés par les Allemands qui avaient annexé l’Alsace et une partie de la Lorraine. Les guérites des gardes-frontières allemands étaient surmontées de l’expression "Wache" qui signifie "garde" en allemand. Lorsqu'ils passaient devant les guérites allemandes,  les Français lâchaient un "Mort aux Waches !" qui, par déformation orthographique serait devenu "Mort aux vaches !", en guise d'insulte à l'occupant. Cette insulte s'est par la suite généralisée à toutes les forces de l’ordre, et est devenue un slogan anarchiste.
     

    Pourquoi dit-on que mettre le pain à l’envers porte malheur ?

    Au Moyen Âge, le jour des exécutions publiques, le boulanger réservait un pain pour le bourreau. Il posait ce pain à l’envers pour être sûr de ne pas le vendre à un autre. Tout le monde savait que ce pain était celui du bourreau, et personne n’y touchait. Les gens disaient que le pain retourné attirait le bourreau chez soi, et depuis, cela est associé au malheur et à la mort.

     Trouvé sur henrylucienmerle.over-blog.com

    Trinquer

     Boire à la santé de quelqu'un après avoir choqué les verres )La coutume de trinquer vient du Moyen Âge. À cette époque, les empoisonnements par la boisson étaient fréquents. Précautionneux, les gens qui vidaient leur verre ensemble, s’échangeaient un peu de breuvage juste avant de boire, se prouvant ainsi leur bonne foi.Par la suite, on se contenta simplement de cogner les verres pour échanger du liquide par éclaboussure. Aujourd’hui , on dit qu’il ne faut pas commencer à boire avant d’avoir trinqué,ce qui est un signe d'amitié et deconfiance.On peut aussi  " trinquer " à la santé d'une personne, d'un ami...

    Trouvé sur henrylucienmerle.over-blog.com

     

    Aller à Tataouine

    Autrefois, Tataouine était un bagne militaire français du sud de la Tunisie. Il fut ouvert jusqu’en 1938, année de l’abolition des bagnes en France. Ce bagne accueillait les condamnés de droit commun et les soldats punis pour indiscipline. L’éloignement et les conditions de détention, réputées très dures, ont donné naissance à cette expression. Autrement dit " aller à Tataouine " c'est aller en enfer !   

    Trouvé sur henrylucienmerle.over-blog.com

    source : http://henrylucienmerle.over-blog.com/tag/les%20belles%20expressions%20de%20la%20langue%20francaise/


    votre commentaire
  • Du Tennis aux Notes de musique en passant par l'eau de javel toutes les réponses à vos questions sur ces mots ou expressions

    Publié le 13 Décembre 2014

    Pourquoi au tennis compte-t-on les points par 15, 30 et 40 ?

    La façon de compter les points au tennis vient du jeu de paume.
    Ce jeu français, très pratiqué aux 16e et 17e siècles, est l’ancêtre du tennis créé par les Anglais au 19e siècle ("tennis" est d’ailleurs la déformation du mot français "tenez !", prononcé par le joueur qui lançait la balle).Au jeu de paume, on suppose que le vainqueur du point devait avancer à chaque fois de 15 pas en direction du filet (15, 30, 45 ou 60 pas en partant de la ligne de service), et celui qui atteignait le filet, situé à 60 pas, remportait le jeu. Le nombre 40 serait un raccourci de 45, trop long à prononcer. Quand les joueurs étaient à égalité à 40, l’avantage consistait à faire 5 pas supplémentaires.

     

    Pourquoi l’eau de Javel porte-t-elle ce nom ?

    L’eau de Javel tire son nom du village de Javel où elle fut fabriquée pour la première fois. Ce village, qui était situé à l’ouest de Paris, est aujourd’hui un quartier du 15e arrondissement de Paris. Découverte par le chimiste français Claude Louis Berthollet (1748-1822) à la fin du 18e siècle, l’eau de Javel fut employée à l’origine pour blanchir le linge. Elle est aujourd’hui utilisée dans le monde entier comme désinfectant et décolorant (son nom est "bleach" en anglais).

     Pourquoi dit-on "nous ne sommes pas sortis de l’auberge" ?Cette expression vient de l’argot où "auberge" signifie "prison", car on y offre le gîte et le couvert. Au Québec, l’expression équivalente est "nous ne
    sommes pas sortis du bois".
     
     
    Pourquoi dit-on "le jeu n’en vaut pas la chandelle" ?
    Jusqu’au 18e siècle, le théâtre était éclairé à la chandelle. Il fallait des milliers de chandelles par soirée, ce qui représentait une somme colossale à l’époque. Si les bénéfices rapportés par la représentation n’étaient pas suffisants, ils ne couvraient même pas le prix des chandelles. autrement dit un gros investissement pour rien ou peu !
    Pourquoi les notes de musique sont-elles appelées ’do, ré, mi, etc.’ ?La notation "do, ré, mi, fa, sol, la, si" a été créée au 11e siècle par un moine italien. Elle est inspirée d’un chant religieux latin :
    Ut queant laxis 
    Resonare fibris 
    Mira gestorum
    Famuli tuorum,
    Solve polluti
    Labii reatum,
    Sancte Ioannes.Le "ut", difficile à chanter, a été remplacé par un "do" au 17e siècle.  
     Du Tennis aux Notes de musique en passant par l'eau de javel toutes les réponses à vos questions sur ces mots ou expressions

    source : http://henrylucienmerle.over-blog.com/tag/les%20belles%20expressions%20de%20la%20langue%20francaise/


    votre commentaire
  • Publié le 28 Mars 2015

    Faire le dos rond...

    Autrement dit laisser passer l'orage, acquiescer sans mot dire à des réprimandes ou des critiques qui nous déplaisent par souci d’éviter tout conflit ouvert. Faire le dos rond, c’est prendre une attitude résignée pour laisser passer un moment peu agréable.

    Les enfants font souvent le dos rond lorsqu’après avoir fait une bêtise ils se font gronder : Ils sont penauds et honteux et se font tout petits pour supporter aux mieux les choses désagréables auxquelles ils doivent faire face.

    Cette expression française, issue du monde animal, se réfère au chat qui courbe l’échine pour laisser passer le danger. On dit aussi faire le gros dos.

    Mais à l’origine ( XVIIsiecle ) l’expression avait un autre sens,elle signifiait « faire l’important « et se rapportait aussi au chat qui, en arrondissant le dos pour paraître plus massif, visait à effrayer son ennemi.
    Il n'y a malheureusement pas d'explication à l'évolution du sens vers celui d'aujourd'hui, en totale contradiction.

     

    Avoir le cœur sur la main

    C'est à dire être d'une générosité désintéressée et sans limite…Trouver aujourd’hui une personne qui ait le «  cœur sur la main «  est devenue chose rare, hélas !

    L’expression date du XVIIIe siècle et réunit deux éléments vitaux du corps humain : le cœur en tant que siège des émotions  et la puissance de la main, les deux réunis symbolisent la force de la générosité et de l’amour. Une personne qui a le cœur sur la main est une personne prête à offrir de façon désintéressée tout ce qu’elle a pour le bien d'autrui.

     

    source : http://henrylucienmerle.over-blog.com/tag/les%20belles%20expressions%20de%20la%20langue%20francaise/


    votre commentaire
  • Il a les pieds en bouquet de violettes

    « Il est au comble de la jouissance,il passe du bon temps »

    Trouvé sur oceanelle.wordpress.com

    Quand on est particulièrement détendu, on a

    Les doigts de pieds en éventail.

    Trouvé sur oceanelle.wordpress.com

    De même les pieds en bouquet de violettes s’épanouissent comme une composition florale parce qu’on est relaxé ou qu’on a éprouvé un plaisir intense…

    Comme dans la chanson

    Mon petit amour (1965),

    de Pierre Perret:

    « J’avaiq ma claque de ces drôlesses

    Qui se tortillent avec tendresse

    Qui disent : lève mes jupes chéri

    Et tu verras montargis…

    Quand j’ai connu mon Agathe

    Ma jolie petite tomate

    J’avais le coeur par dessus tête

    Et les pieds en bouquet de violettes. »

     

    source : https://oceanelle.wordpress.com/category/mes-grand-meres-et-leurs-mots/


    votre commentaire
  • Trouvé sur

    Il est dans sa chemise

     » Ne cherche pas à savoir où il se trouve »

     

    Changer d’avis comme de chemise,

    « avoir constamment de nouvelles opinions ».

     

    Etre comme cul et chemise, 

    » très liés »

     

    Je m’en moque comme de ma première chemise,

    le mot a un sens plus général:

    il fait référence au premier vêtement que l’on a porté enfant

    et dont on n’a que faire.

     

    On tuerait un âne à coups de bonnet,

    « Il est trop lent; c’est interminable »

    voire à coups de figues molles,

    on préfèrerait sûrement tuer le temps en se trouvant une activité

     

    Quelqu’un nous fait tenir la mule… ce qui signifiait,

    au XVII ème siècle,

    « faire attendre quelqu’un un long moment à la porte ».

     

    On fait le poireau  ou on attend cent sept ans

    jusqu’à ce qu’on se demande si on n’est pas resté sur la touche,

    comme les sportifs, ou

    si on ne s’est pas fait poser un lapin

    Trouvé sur oceanelle.wordpress.com

     

     

     

    source : https://oceanelle.wordpress.com/category/mes-grand-meres-et-leurs-mots/

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique