• La Chandeleur (fête des chandelles) est une ancienne fête païenne et latine, devenue ensuite une fête religieuse chrétiennecorrespondant à la Présentation du Christ au Temple.

    Cette fête se déroule le 2 février1, soit 40 jours après Noël.

     

    France, Belgique, Suisse romande


     
    On prépare traditionnellement des crêpes à la Chandeleur.

    La Chandeleur est toujours fêtée dans les églises le 2 février même si l'on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. La tradition attribue cette coutume au pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome mais on peut voir dans cette cérémonie la coutume des Vestales qui lors des Lupercales faisaient l'offrande de gâteaux préparés avec le blé de l'ancienne récolte pour que la suivante soit bonne18À l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.[réf. souhaitée]

    On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid19.

    Tradition[modifier | modifier le code]

    Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes. Une tradition qui remonte à la fin du ve siècle et liée à un rite de fécondité, consiste à faire sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or dans la main gauche, (par exemple un louis d’or) ou à défaut une monnaie, afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle. On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes20. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement21.

    Luxembourg

    Lointaine héritière d'une ancienne procession aux flambeaux, la tradition actuelle fait du Liichtmëssdag une fête au centre de laquelle se retrouvent les enfants. En petits groupes, ils parcourent les rues l'après-midi ou la soirée du 2 février, tenant à la main une baguette allumée ou un lampion confectionné par leurs soins, pour chanter dans chaque maison ou magasin l'une ou l'autre chanson traditionnelle22, en particulier Léiwer Härgottsblieschen23. Ils espèrent recevoir en échange une récompense sous forme de sucreries ou menue monnaie (anciennement du lard, des petits pois, des biscuits)24.

    Mexique

    Au Mexique, il est de tradition de commémorer la présentation de l’enfant Jésus au Temple le 2 février. Cette célébration, très importante pour les Mexicains, passe par la tradition de l’habillage et de l’adoration de l’enfant Jésus, et le repas familial autour de tamales.

    Cette fête est étroitement liée à celle de l’Épiphanie, puisque c’est ce jour, lors de la dégustation de la « Rosca de Reyes25 » (gâteau des rois) qu’est désignée la personne qui devra se charger de l’organisation de la Chandeleur. En effet, celui qui trouve le muñeco (fève en forme d’enfant Jésus) dans la brioche est désigné comme parrain de l’enfant. C’est lui qui devra habiller le niño dios (image de l’enfant Jésus sous forme de poupées de taille plus ou moins grande) le jour de la Chandeleur avec des vêtements richement décorés et l’apporter à l’église pour le faire bénir. Ces images sont souvent transmises de générations en générations dans les familles.

    S’ensuit un repas en famille. Celui qui tire la fève à l’Épiphanie doit également préparer les tamales, préparation à base de maïs, censée rappeler le passé religieux mexicain, avec les offrandes de maïs. Toute la famille est conviée à ce repas (il s’agit souvent des mêmes personnes que pour la dégustation de la Rosca à l’Épiphanie), ce qui donne à cette fête une dimension familiale et de partage. Ces célébrations ne se déroulent pas seulement au Mexique mais également dans les communautés mexicaines du reste du monde, notamment en France. C’est pour cela que cette pratique typique du Mexique apparait dans l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France26.

     États-Unis et Canada

    La célébration de la Chandeleur a été remplacée dans les médias par le jour de la marmotte.

     

    lire plus sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chandeleur


    1 commentaire
  • MARDI GRAS 2018 -

    Beignets, déguisements, traditions du carnaval...

    Découvrez l'origine de Mardi gras, dernier jour du carnaval et des "repas gras"...

     

    Origines de Mardi gras

    Mardi gras est le dernier jour du Carnaval. Le mot italien provient du latin "carnis levare" ("ôter la viande"). Il fait référence aux derniers repas "gras" pris avant le Carême (on parlait au XVIIIe siècle de "Dimanche gras" ou de "Lundi gras" avant Mardi gras). Autrefois, cette saison correspondait, dans une société encore majoritairement agricole, à l'une des périodes les plus critiques. En effet, en février et en mars, les paysans puisaient dans leurs dernières réserves de nourriture stockées avant ou pendant l'hiver : la facilité à stocker œufs et beurre a favorisé - au même titre que pour la Chandeleur - la tradition consistant à préparer crêpes et gaufres pendant cette période.

    Des rituels païens existaient dans la période proche de mardi gras : ils annonçaient ou célébraient la renaissance de la nature (durée du jour en progression, début du dégel, puis premiers bourgeons...). C'est cette réalité qui était traduite dans le calendrier romain, où le jour de l'an était fixé au 1er mars... D'ailleurs, il a fallu attendre le XVIe siècle pour le que jour de l'an soit fixé au 1er janvier ! Avec l'avènement de la chrétienté et la mise en place de la tradition du jeûne du Carême (au IVe siècle), la fête se transforme en période d'exubérance précédant les rigueurs de l'avant-Pâques.

    Mardi gras est passé en quelques siècles de fête païenne marquant la fin de l'hiver à une célébration chrétienne d'entrée dans le Carême, lui-même mis en place au IVe siècle.

    Ce jour survient en outre la veille du Mercredi des Cendres, premier jour du CarêmeDans la tradition chrétienne, le Carême est une période de pénitence calquée sur les quarante jours passés, selon la Bible, par Jésus-Christ dans le désert. Le Carême s'étend du Mercredi des Cendres au Samedi Saint, veille de la fête de Pâques, qui commémore la Résurrection de Jésus-Christ. La période de jeûne chrétienne contient six dimanches et quarante jours de semaine (lundi à samedi), soit 45 jours. Mardi gras est donc le dernier jour précédant ces 45 jours de méditation et de pénitence.

    Mardi gras est aussi le dernier jour ainsi que le point culminant du Carnaval, période de festivités et de réjouissances précédant traditionnellement les rigueurs du Carême. Cette période est marquée par des défilés exubérants au cours desquels les participants sont le plus souvent déguisés avec des costumes élégants (comme au carnaval de Venise) ou absurdes (comme à Dunkerque). Le Carnaval est une tradition très ancienne de célébrations précédant les jours "maigres" de la fin de l'hiver, qui s'étendent sur les mois de février et mars, avant le retour du printemps. En tant que dernier jour de cette période, Mardi gras est l'occasion de toutes les fantaisies. De Rio à Nice en passant par Cologne, la Nouvelle-Orléans, Dunkerque, Bâle ou Mayance, déguisements et masques aux couleurs explosives sont de sortie...

     

    lire plus sur : http://www.linternaute.com/actualite/societe/1213241-mardi-gras-2018-d-ou-vient-le-jour-des-beignets-et-du-carnaval/ 

     

     


    votre commentaire
  • La fête de la Chandeleur

    La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne fixée au 2 février. Son nom officiel est la Présentation du Christ au Temple. C’est la fête de la lumière qui termine le temps de Noël.

    L’ Évangile rappelle que 40 jours après Noël, Marie, la maman de Jésus et  Joseph, son époux, présentent Jésus au Temple (lieu où les juifs prient) de Jérusalem (Jésus était juif). Dans la tradition juive tous les enfants y étaient présentés après leur naissance. Dans le Temple, vivait le prophète Siméon qui sait que Jésus n’est pas un enfant comme les autres. Il dit que Jésus est « la lumière qui se révèle aux nations ».

    La Chandeleur vient du  mot  chandelle ...En effet, à l’origine, la Chandeleur vient de l’expression latine « festa candelarum » qui signifie « fête des chandelles », car la bénédiction des cierges se déroulait ce jour là

    Aujourd’hui, on connaît surtout  la chandeleur en tant que jour des  crêpes.. Par leur forme ronde et dorée, les crêpes rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.

     

    Il existe toute une symbolique liée à la confection des crêpes :

    • On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d’or (ou à défaut une pièce de monnaie) dans la main gauche, afin de connaître la prospérité pendant toute l’année. Le but est évidemment que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle.
    • On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes.

     
     source : http://mamietitine.centerblog.net/rub-fete-chandeleur-mardi-gras-.html

    votre commentaire
  • Le 2 février, c’est la Chandeleur, appelée aussi la Fête des Chandelles. Tous les ans, la tradition veut que l’on cuisine plein de crêpes à déguster avec la famille et/ou les copains. Mais d’où vient cette délicieuse tradition ?

    pour le savoir cliquer vite sur l'image ci-dessus


    votre commentaire
  •  

    L'Avent

    L'Avent

    (du latin adventus : avènement, arrivée du Messie) est la période qui couvre quelques semaines précédant Noël, quatre dans la tradition de l'Église latine. Depuis l'instauration de ce temps liturgique, par analogie au Quadragésime du Carême, par le pape Grégoire le Grand, l'Avent représente la période où l'on se prépare à la venue du Christ, c'est-à-dire à sa naissance[N 1].

    Dans les Églises utilisant le calendrier grégorien, l'Avent débute le quatrième dimanche avant Noël, et marque le début de l'année liturgique. L'Avent commence donc, au plus tôt, le 27 novembre et, au plus tard, le 3 décembre[2] et se termine le 24 décembre. Chez les Orientaux et les Mozarabes, le temps de l'Avent dure 6 semaines et commence entre le 11 et le 15 novembre.

    Dans l'Église catholique et la plupart des Églises protestantes, la couleur liturgique de cette période est le violet. Cependant, certains épiscopaliens et luthériens utilisent le bleu, et certains byzantins utilisent le rouge ou le blanc.

     

    lire plus sur :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Avent

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique