• Polysémie

    La polysémie est la caractéristique d'un mot ou d'une expression qui a plusieurs sens ou significations différentes (on le qualifie de polysémique).

    Il ne faut pas confondre polysémie et homonymie. Deux mots homonymes ont la même forme (phonique ou graphique) mais sont des mots totalement différents, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas la même étymologie. Ils ont deux entrées distinctes dans le dictionnaire. Polysémie et homonymie sont des cas particuliers d'ambiguïté.

     

    quelques exemples:

    • Opéra : la pâtisserie, le lieu, l'art
    • Théâtre : l'art, le lieu, la production littéraire
    • Rouge : la couleur, le vin, la colère, le communisme, le sang
    • Vivre : exister, subsister, habiter, expérimenter, traverser
    • Indien : habitant de l'Indeautochtone des Amériques
    • Américain : qui vient de l'Amérique, qui vient des États-Unis
    • Clarté : lumière, transparence, intelligibilité, blancheur
    • Souris Tipp-Ex, souris d'ordinateur, l'animal, la viande d'agneau, sourire, jeune fille
    • Folie : Anomalie de la conscience, élément architectural inattendu.

    Il arrive même qu'un mot désigne à la fois une chose et son contraire (on parle alors d'énantiosémie ou de mot énantiosémique) :

    • Apprendre, signifie selon les cas enseigner, ou acquérir une connaissance ;
    • Hôte, désigne selon le contexte celui qui reçoit ou celui qui est reçu ;
    • Regret, désigne la plainte ou la nostalgie. ex "Je regrette mon enfance".
    • Louer : donner ou, au contraire, prendre en location ;
    • Plus : il y en a plus (il y en a davantage) ou il n'y en a plus (il n'en reste pas).
    • Trouvaille : idée astucieuse et invention ridicule
    • Doute : désigne selon le contexte, le doute ou la certitude. Ex "douter de quelque chose" ou "se douter de quelque chose".

    L'évolution du langage (due au fait qu'il faut bien décrire soit un monde qui évolue, soit un monde dont au moins notre connaissance évolue) conduit à utiliser parfois un mot dans un nouveau sens, le plus souvent par extension de sens. On parlera par exemple d'une feuille de papier ou du pied d'un arbre, par analogie avec une feuille d'arbre ou avec le pied d'un animal (voir métaphore et catachrèse).

    ......

    lire davantage sur  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Polysémie


    votre commentaire
  •  

    Les pluriels méconnus ...

                                                                                                                                        
    Un cas ?  Des colles
    Un pont ?  Des râbles
    Un flagrant ?  Des lits
    Une voiture ?  Des mares
    Un évier ?  Des bouchers
    Un scout ?  Des brouillards
    Un bond ?   Des buts
    Une dent ?   Des chaussées
    Un air ?  Des confits
    Un beau ?  Des cors
    Un mur ?  Des crépis
    Un vrai ?  Des dalles
    Un valet ?   Des curies
    Une passagère ?  Des faïences
    Un drogué ?  Des foncés
    Une jolie ?  Des gaines
    Un crâne ?  Des garnis
    Un frigo ?  Des givrés
    Une moue ?  Des goûters
    Un brusque ?  Des luges
    Un ministre ?  Des missionnaires
    Une grosse ?  Des panses
    Un propos ?  Des placés
    Une cinglante ?  Des routes
    Un fâcheux ?  Des agréments
    Un patron ?  Des spots
    Un délicieux ?  Des cerfs
    Une bande ?  Des cinés
    Un sirop ?  Des râbles
    Un argent ?  Des tournées 
    Une bière ?  Des haltères

     source : http://yvonne92110.centerblog.net/33761-Sourire-un-peu-----ne-nuit-a-personne-#i


    votre commentaire
  • Homographes

    En linguistique, des mots homographes sont des mots qui s'écrivent de la même manière, tout en se prononçant ou non de façon différente. S'ils se prononcent de la même façon, ils sont alors également homophones. Homographes comme homophones font partie de la famille des homonymes. Le contraire de l'homographie est l'hétérographie.

    Certains mots homographes se distinguent dans leur prononciation uniquement par la position de l'accent tonique. C'est le cas par exemple de mots néerlandais, où on les appelle dans ce cas klemtoonhomograaf ou klemtoonhomogram et où l'accent tonique peut alors être explicité au moyen d'accents aigus.

    quelques exemples : 

    • Nous portions nos portions.
    • Les poules du couvent couvent.
    • Mes fils ont cassé mes fils.
    • Je vis ces vis.
    • Cet homme est fier ; peut-on s'y fier ? ..
    • ......

    lire plus sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Homographe

    Et, vive la langue française !

     

     Cette dame qui dame le sol, je vais te dire qu'elle est d'abord agréable.

     À Calais, ou je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque.

    Assis sur son lit, il lit.

    J'ai mangé l'orange achetée chez "Orange"

    Il aime manger des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs.

     Je ne pense pas qu'il faille relever la faille de mon raisonnement.

     En apercevant le palais royal, il eut le palais asséché.

    Je pense, donc je suis(René Descartes, Discours de la méthode)
    Je pense, donc tu suis 
    (La clef du bonheur dans le mariage...  selon Jean-François ;-)  )

    Nous avions pris plusieurs avions avant d'y arriver.

    J'aurais voulu que tu finisses ton devoir hier, mais maintenant, 
    j'exige que tu le finisses sur l'heure  (imparfait et présent du subjonctif)

    Sens-tu dans quel sens va le vent ?

     Nous portions nos portions.

     Je lis que l'emblème des rois était le lys.

     C'est un bon ami qui m'a donné ce bon d'achat.

    Les poules du couvent couvent.

    Marc ne boit pas le marc.

    Le chef nous présentent son chef d'oeuvre.

    Tu as l'as de pique.

    Les fils de mes voisins ont apporté des fils de laine.

    Il est de l'est.

    Il fixe la vis qui est vis-à-vis la première.

    Je vis ces vis.

    Cet homme est fier mais peut-on s'y fier ?

    Nous éditions de belles éditions.

    Je suis content qu'ils nous content cette histoire.

    Il convient qu'ils convient leurs amis à cette fête.

    Ils ont un caractère violent et ils violent leurs promesses.

    Ces enfants se parent de fleurs pour l'anniversaire de leurs parents.

    Ils expédient des colis; c'est un bon expédient.

    Nos intentions c'est que nous intentions un procès.

    Ces jeunes négligent leur devoir; moi, je suis moins négligent.

    Nous objections beaucoup de choses à vos objections.

    Ils résident à Rome chez le résident d'une ambassade étrangère.

    Ces cuisiniers excellent à composer cet excellent dessert .

    Les poissons affluent d'un affluent de la rivière.

    Cette montagne pointue est un pic. Cet oiseau est un pic-vert (pivert).

    ...

     

    source : http://www.legrenierdebibiane.com/participez/homographes.htm

     


    votre commentaire
  • Bonne  Saint Valentin !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique