• trouvé sur

    fastoche: facile
    Tu sais faire ça, toi ?
    Oui ! Fastoche ! / C’est fastoche !

     

    un bidule / un truc / un machin: quelque chose, un objet.
    C’est quoi ce bidule sur ton bureau ?
    Il me faudrait un machin pointu pour réparer ça
    .


    Bidule / Monsieur machin / Madame truc: On peut aussi s’en servir quand on ne retrouve plus le nom de quelqu’un:
    J’ai demandé à monsieur… monsieur bidule / monsieur truc / monsieur machin. Zut, j’ai oublié son nom !
    Il faut que tu finisses ça avec machin… là, tu sais, ce gars qui est arrivé la semaine dernière.

     

    nase (ou naze): nul, mauvais.
    Ce film est complètement nase ! Ne va pas le voir !
    Autre sens: fatigué
    Je suis nase aujourd’hui. Je crois que je ne vais pas faire grand-chose !

     

    pantouflard: c’est quelqu’un qui n’aime pas voyager et préfère rester tranquillement chez lui, sans changer d’habitudes.
    Tu veux l’emmener faire le tour du monde ? Lui qui est pantouflard ? Il n’acceptera jamais !

     

    merdique: mauvais, raté, nul, mal organisé. (Nul est familier. Merdique est plus vulgaire)
    C’était vraiment une soirée merdique !

     

    malin: intelligent. Ce terme a souvent un sens un peu péjoratif, comme dans les phrases suivantes:
    – Pourquoi tu lui as dit ça ? C’est vraiment pas malin ! / C’est malin !
    – Tu te crois malin ? Mais c’est n’importe quoi, ce que tu fais !
    – Gros malin !

     

    planquer: cacher
    Mais où a-t-il planqué son porte-feuille, cet âne ?
    Se planquer: se cacher.
    Ils se sont planqués derrière une voiture.

     

    merder: rater, ne pas réussir.
    Il avait tout bien prévu. Mais son plan a merdé.

     

    bidouiller: faire fonctionner quelque chose en bricolant.
    La machine à laver ne marchait plus. Il m’a bidouillé un truc en attendant que je la fasse réparer.

     

    taré: bête, idiot
    Mais tu es complètement taré, mon pauvre !
    Un vrai taré, celui-là !

     

    branque: idiot, fou
    C’est un branque, ce type !

     

    déglinguer: casser, disloquer
    Ils ont une vieille voiture toute déglinguée.

     

    lire plus sur : https://francebienvenue2.wordpress.com/expressions-2/mots-familiers-et-argotiques/


    votre commentaire
  • Trouvé sur france-pittoresque.com

    Argot ancien et moderne :
    monde étrange d’une extraordinaire richesse

     
     
    Remontant au XVe siècle et tenant son nom, d’après certains étymologistes de Ragot, célèbre truand du XVIe siècle, l’argot primitif fut d’abord un langage de Cour... des Miracles, qui eut plus tard ses écoles, ses grammairiens, ses professeurs, avant de s’immiscer au sein des différents corps de métiers et classes de la société, formant un ensemble si considérable de mots et d’expressions que Rigaud n’hésitera pas à affirmer en 1878 qu’il ne faudrait pas moins de 40 académiciens pour les consigner tous

     

    Le jargon parisien est ce langage étrange, libre d’allures, tantôt sombre et bref, tantôt imagé et plaisant, tantôt masqué comme Arlequin, comme lui habillé de pièces et de morceaux, qui court les rues et se recrute dans la rue, dans les prisons, dans l’échoppe, à la boutique, au comptoir, à l’atelier, à la caserne, à l’école, au théâtre, chez les artistes et chez les gens de lettres, chez les banquiers et chez les banquistes.

     

    Chaque caste, chaque corps d’état possède son jargon en propre. Depuis le voleur jusqu’au diplomate, depuis Lacenaire jusqu’à Talleyrand, tout le monde parle plus ou moins argot. Sur l’origine du mot, les étymologistes sont loin d’être d’accord naturellement. Le jour où deux étymologistes s’entendront, il y en aura un, au moins, qui aura perdu l’esprit... de contradiction sur lequel sa science repose. Tandis que Furetière veut qu’il vienne de la ville d’Argos, en Grèce, Le Duchat le tire avec plus de raison, du nom de Ragot, célèbre truand du seizième siècle qui fut le Vaugelas de la langue des gueux. Ragot a fait argot par transposition d’une lettre.

    pour lire plus : http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article5044


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique