•  

    Histoire du mois de février

     

    Le second des deux mois ajoutés par le roi Numa au calendrier des Romains fut consacré à Neptune, parce que les pluies, à Rome, étaient très abondantes à cette époque de l’année. Il faut remarquer que, dans le calendrier républicain, février correspond à pluviôse, mois des pluies. On représente ce mois sous la figure « d’une femme vêtue de bleu, la tunique relevée par une ceinture, tenant en ses mains un canard, ayant près d’elle une urne qui verse de l’eau en abondance et à ses pieds un héron et un poisson. » Tous ces symboles indiquent le temps des pluies.

    Neptune
    Neptune

    Neptune, fils de Saturne et de Rhéa, par conséquent frère de Jupiter, est le roi des mers. On le représente « debout sur un char en forme de conque et traîné par quatre chevaux marins. Il tient à la main un trident. » Les Grecs adoraient Neptune sous le nom de Poseidon. Neptune disputait à Apollon l’honneur de gouverner la ville de Corinthe. Les deux rivaux demandèrent au géant Briarée, fils d’Uranus, de décider entre eux. Neptune eut l’isthme de Corinthe ; le promontoire fut donné à Apollon.

    Tous les trois ans, à Corinthe, on célébrait en l’honneur de Neptune les jeux Isthmiques. Des concours de musique et de poésie venaient s’ajouter aux luttes du corps ; le vainqueur recevait une couronne de branches de pin. Ce fut pendant la célébration d’une de ces fêtes, l’an 196 avant Jésus-Christ, que le consul Flaminius proclama, au milieu d’une immense assemblée, l’indépendance de la Grèce. A Rome, les fêtes données en l’honneur du dieu des mers, les Neptunales, étaient célébrées avec solennité le 23 juillet de chaque année. Des temples célèbres étaient consacrés à Neptune. On immolait à ce dieu un cheval et un boeuf et les devins lui offraient le fiel des victimes.

    Le mois qui nous occupe ne porta pas le nom du dieu auquel il était consacré. Numa l’appela februarius, du mot latin februare, qui signifie purifier. A cette époque de l’année avaient lieu, en effet, des fêtes publiques expiatoires appelées Fébruales. Ces fêtes, qui commençaient le 1er février et qui duraient huit jours, avaient été instituées en l’honneur des morts. En signe de deuil, les magistrats ne portaient que la toge blanche des simples particuliers, au lieu la toge blanche ornée d’une bande de pourpre qu’ils revêtaient d’ordinaire et qu’on appelait la toge prétexte. Des sacrifices étaient faits aux dieux infernaux en l’honneur des morts qu’en voulait honorer. Pendant la durée des fêtes, il n’était permis à personne de se marier.

    Le dieu Pan
    Le dieu Pan

    Le 15 février on célébrait les Lupercales, fondées, dit-on, par Romulus et Rémus en l’honneur de la louve (en latin lupa) qui les avait nourris. Des pontifes appelés luperques sacrifiaient aux dieux, durant ces fêtes, des chèvres et de jeunes chiens, et avec des lanières de la peau des chèvres ils fustigeaient les passants.

    Les luperques, presque nus, frottés d’huile, se rendaient dans une grotte située au pied du mont Palatin et qui avait, dit-on, servi de tanière à la louve qui allaitait Romulus. C’est dans cette grotte, qu’on appelait luperccal, que les sacrifices avaient lieu ; le couteau teint du sang des victimes était essuyé avec un morceau de laine qui avait été trempé dans du lait.

    Quelques auteurs pensent que les Lupercales avaient lieu en l’honneur du dieu Pan, dont le nom grec lycoeus est dérivé de lycoslupus. Si cette explication est la bonne, on comprend mieux la nature des sacrifices que les luperques offraient aux dieux. Pan, fils de Jupiter et de la nymphe Callisto, n’a-t-il pas des jambes et des pieds de chèvre ? Et n’est-il pas, comme le chien, le gardien des troupeaux ? D’ailleurs les luperques étaient les sacrificateurs ou, comme l’on disait, les flamines du dieu Pan. Ils formaient deux collèges : les Quintiens et les Flabiens.

    On célébrait encore, le 23 février, les Terminales, c’est-à-dire les fêtes données en l’honneur du dieu Terme, protecteur des limites. On représentait le dieu Terme tantôt sous la forme d’un bloc de pierre brut, tantôt sous la forme d’un pilier à tête humaine. On raconte que lorsque Tarquin le Superbe voulut bâtir un temple à Jupiter, les ouvriers ne parvinrent pas à enlever les statues de Terme et de la Jeunesse qui étaient sur l’emplacement choisi. Les augures consultés annoncèrent que cela voulait dire que la jeunesse de Rome serait éternelle et que ses limites ne seraient jamais diminuées. Les Terminales se célébraient. dans les champs ; sur chaque borne, on élevait un autel et l’on offrait au dieu des gâteaux, des fruits, un agneau, une jeune truie.

    Temple de Neptune
    Temple de Neptune

    Signalons enfin parmi les fêtes romaines célébrées en février : les Quirinales, le 17, en l’honneur de Romulus, dont le surnom était Quirinus ; les Fornacales, le 18, en l’honneur de la déesse Fornax (four), qui présidait à la cuisson du pain ; le Régifuge, le 24, dont nous avons déjà parlé.

    L’Église catholique célèbre tous les ans, le 2 février, la fête de la Purification de la Vierge. « Quarante jours après la naissance du Christ, la Vierge vint au temple présenter, pour sa purification, deux tourterelles et deux pigeons. » En ce jour, on faisait autrefois des processions avec des chandelles allumées, d’où le nom de Chandeleur donné à cette fête. Le pape Gélase, en 472, fit supprimer cette cérémonie ; néanmoins le nom de Chandeleur est encore conservé.

    Février se distingue de tous les autres mois par une assez curieuse particularité : c’est le mois pendant lequel les jeunes filles parlent le moins, dit-on. Et les mauvaises langues ajoutent que c’est uniquement parce que février n’a que 28 jours. Le jour complémentaire qu’on ajoute tous les quatre ans à la fin du mois se plaçait autrefois entre le 23 et le 24 février.

    Toutefois l’Église catholique a conservé l’intercalation romaine. Dans les années bissextiles, la Saint-Matthias, qui tombe d’ordinaire le 24 février, est célébrée le 25 ; les autres fêtes reculent d’un jour, de manière que les anniversaires du 28 se présentent le 29.

    Le dieu Terme
    Le dieu Terme

    Lorsque le roi Numa eut introduit deux nouveaux mois, janvier et février dans le calendrier romain, février terminait l’année. Ce fut César qui donna à ce mois le second rang, et la raison paraît assez curieuse. Le nombre deux était considéré par les Romains comme un nombre néfaste, d’abord parce qu’il est pair, et que les nombres impairs seuls plaisent aux dieux : Numero deus impare gaudet ; et ensuite parce qu’il indique toutes sortes de présages funestes. On donna donc le second rang à février parce qu’il était consacré à Neptune en même temps qu’à Pluton, c’est-à-dire au dieu des enfers. C’est pour la même raison que les fêtes en l’honneur des mânes, les Fébruales, avaient lieu le deux du mois.

    En février les jours augmentent d’une manière sensible, de 1h30 environ, à savoir : de 46 minutes le matin et de 44 minutes le soir. Les journées sont encore très froides. Au point de vue météorologique, février présente un phénomène très singulier. Tous les ans, vers le 13 février, on observe pendant quelques jours un refroidissement de la température ; ce phénomène météorologique, avant d’avoir été constaté par les savants, avait été remarqué des agriculteurs, qui donnaient à cette période le nom de saints de glace de février. On les retrouve au mois de mai.

    Février, disent les agriculteurs, doit être froid et pluvieux pour que les récoltes soient excellentes.

    Neige, eau, pluie, brouillard de février
    Vaut du fumier.(Allier, Dordogne)
    Si février laisse les fossés pleins,
    Les greniers deviendront pleins.(Charente)
    Vaut autant voir un loup en son troupeau
    Que le mois de février beau.(Vaucluse)
    Quand à Notre-Dame de Chandeleur soleil luit,
    L’hiver encore quarante jours s’ensuit.(Ardèche, Gers, Tarn)

    Les agriculteurs redoutent les orages durant ce mois, ainsi qu’on le voit dans les deux proverbes qui suivent :

    Quand il tonne au mois de février,
    Toute l’huile tient dans une cuiller.(Aveyron)

    S’il tonne en février, point de vin.(Nièvre, Deux-Sèvres)

    En février peu de récoltes : chicorées, choux, épinards, radis... Si le temps est beau, on peut faire quelques semailles : féveroles, pavots, blés de mars. Dans la culture forestière, on sème l’érable et l’aune, quelquefois les glands et les faînes. C’est en février qu’il faut débarrasser les vergers des chenilles qui les dévastent, d’abord parce que l’on sauve ainsi ses récoltes et ensuite parce que la loi punit d’une amende tous ceux qui négligent l’échenillage dans leurs campagnes et dans leurs jardins. Vers la fin du- mois, on procède à la toilette des rosiers, on met en place les roses trémières, on peut enfin labourer les parties du jardin sur lesquelles on veut semer du gazon.

     

     

     

     

    source : https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article2581

     


    votre commentaire
  • Origine du mois de février

    Le mois de février, deuxième mois du calendrier, compte 28 ou 29 jours selon l'année. Le mot février provient du latin februarius, dérivé du terme februare qui signifie purification, en référence au rituel de purification Februa qui avait lieu le 15 du mois dans l'ancien calendrier lunaire romain. Lors des années bissextiles, le mois débute et se termine le même jour de la semaine.

    Que se passe-t-il en fevrier ?

    • Mardi-Gras (souvent en février, parfois le 1er mars)
    • Super Bowl aux États-Unis (fin janvier ou début février)
    • Chandeleur (02/02)
    • Journée mondiale de la lutte contre le cancer (04/02)
    • Saint Valentin (14/02)
    • Mercredi des cendres et début du carême (courant février, parfois début mars)

     

    Février dans les autres pays

    • En Ukraine, février porte le nom лютий, qui signifie fortes gelées.
    • En République Tchèque, février est appelé únor, le mois de l'immersion de la glace.
    • En Finlande, février se dit helmikuu, le mois de la perle.

     

    Proverbes de février

    Février trop doux, printemps en courroux.
    Fleur de février ne va pas au pommier.
    Pluie de février, emplit les greniers.
    Février est de tous les mois le plus court et le plus courtois.

     

    Cadeaux de janvier, ingratitudes de février.

    source : http://fetedujour.fr/fevrier/

    le mois de Février

     

     


    votre commentaire
  •  

         

    ORIGINE des MOIS et JOURS

     

    Les douze mois de l'année

    JANVIER

     

    Du latin januarius. Janus était le dieu à deux faces des entrées et des sorties.

     

    FEVRIER

     

    Du latin februarius. Februare signifie purifier ; chez les Romains, le 15 février était le jour de la purification.

     

    MARS

     

    Du latin marsius, alias Mars, dieu de la guerre.

     

    AVRIL

     

    Du latin aprilis, le mois sacré de Vénus, déesse romaine de l'amour.

     

    MAI

     

    Du latin maius. Maïa était une déesse romaine.

     

    JUIN

     

    Du latin junius, sans doute en l'honneur de la déesse romaine Juno.

     

    JUILLET

     

    Du latin julius, en l'honneur de Jules César, qui introduisit les années bissextiles dans le calendrier. A l'origine, juillet s'appelait Quintilis, le cinquième mois.

     

    AOUT

     

    Du latin augustus, en l'honneur de l'empereur Auguste. A l'origine, on l'appelait sextilis, le sixième mois.

     

    SEPTEMBRE

     

    Du latin septem, qui signifie sept. De nos jours, c'est le neuvième mois.

     

    OCTOBRE

     

    Du latin octo, qui signifie huit.

     

    NOVEMBRE

     

    Du latin novem, qui signifie neuf.

     

    DECEMBRE

     

    Du latin decem, qui signifie dix.

     

    Les sept jours de la semaine

    LUNDI

     

    Du latin lunae dies, jour de la lune.

     

    MARDI

     

    Du latin martis dies, jour de Mars.

     

    MERCREDI

     

    Du latin mercurii dies, jour de Mercure.

     

    JEUDI

     

    Du latin jovis dies, jour de Jupiter.

     

    VENDREDI

     

    Du latin veneris dies, jour de Vénus.

     

    SAMEDI

     

    Du latin sabbati dies, jour du Sabbat.

     

    DIMANCHE

     

    Du latin dies dominicus, jour du Seigneur.

     

    un petit plus dont la source est sur :

    http://www.psycho-astrologie.com/actualites/travail-dimanche-0019.html

    Le calendrier Julien date de l’empire romain :

    45 ans avant Jésus Christ et c’est bien Jules César qui a convoqué astrologues et astronomes (à l’époque, ils étaient confondus) pour organiser un système de division du temps.

    L’année a d’abord été divisée en 10 mois. Puis on a considéré que le 12 était un multiplicateur plus commode et sans doute que la symbolique a compté dans la décision d’instituer 12 périodes : Martus, Aprilis, Maius, Junius, Julius, Augustus, September, October, November, December, Januarius (dédié à Janus), et Februarus.     


    Le calendrier Grégorien est une refonte de ce calendrier Julien revu et corrigé en 1582 par le Pape Grégoire XIII. C’est celui que nous utilisons aujourd’hui.

     
     
     

    votre commentaire
  •  

    Décembre

    Décembre est le douzième et dernier mois des calendriers grégorien et julien. Ce mois dure 31 jours. Il est le premier mois de l’hiver dans l’hémisphère nord et le premier mois de l’été dans l’hémisphère sud (le solstice a lieu le 20, le 21, le 22 ou le 23 décembre).

    Son nom est issu du latin "decem", qui signifie dix car il était le neuvième mois de l’ancien calendrier romain

    À l’origine dans le calendrier romain dit romuléen qui comprend dix mois1, décembre (en latin December, de decem, dix et du suffixe bris provenant peut-être du latin ber « porter », ou de l'expression ab [wikt:imbre, « après les neiges2 ») est le dixième mois de l'année. Les Romains ayant pris l'habitude de personnifier et de déifier tous les faits qu'il ont du mal à expliquer (tel le cycle annuel), ils rangent d'un côté les « bons » dieux, et de l'autre les « mauvais » dieux, et prennent soin de se mettre sous la protection des premiers, pour se préserver des seconds3. Ainsi dans ce calendrier romain, seuls les quatre premiers mois de l'année portent (ou se rapportent) à des dieux protecteurs, dont trois sont en réalité des déesses : Martius (mois de mars) consacré au dieu romain Mars, Aprilis (mois d'avril) consacré à Aphrodite, Maius (mois de mai) en l'honneur de Maia, Iunius (mois de juin) en l'honneur de Junon. Les autres mois avaient-ils moins de valeur que les précédents aux yeux des Romains ou, comme le pense Thomas George Tucker (en), l'importance était-elle accordée uniquement aux quatre premiers mois4 qui commandent la planification des travaux agricoles5 ? Toujours est-il que les six derniers mois ne sont à cette époque désignés que par le chiffre qui les place et qui permet de les distinguer dans le cours de l'année ...

    lire plus sur :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cembre


    votre commentaire
  • Trouvé sur

    LE MOIS DE DÉCEMBRE 

    Coucou à Tous!   


    Eh oui, nous sommes déjà en décembre! L'année s'écoule et l'hiver va s'installer prochainement...Jetons un oeil sur ce petit mur consacré au mois actuel...  
     


    Le mois de décembre incarne le 12ième et le dernier mois de l'année selon les calendriers grégorien et julien. Le mot "décembre" provient du latin "december" (ce terme d'origine a été conservé en anglais) qui celui-ci serait dérivé du terme "decem" qui signifie "dix". Ceci parce que le mois de décembre représentait le 10ième mois dans l'ancien calendrier romain.  
     


    Dans la religion catholique, le mois de décembre est consacré à la Fête de la Vierge Marie (aussi dite Fête du 08 décembre, Fête de l'Immaculée Conception de la Vierge, La Conception Immaculée de Marie, L'Immaculée Conception, Fête des Lumières ou encore, Les Illuminations). La Fête de la Vierge Marie, comme le mentionne dans l'autre appellation "Fête du 08 décembre", est effectivement célébrée le 08 décembre annuellement (date "supposée" de la conception de Marie). Ceci dit, la Fête des Lumières (événement se déroulant traditionnellement et annuellement à Lyon, France) a été initiée depuis 1999 et est célébrée pendant 4 jours autour du 08 décembre. Depuis l'époque du Moyen-Âge, la ville de Lyon vénère la Vierge-Marie et s'est mise sous sa tutelle en 1643 (année où l'épidémie de la peste à fait ravage).  
     


    DÉCEMBRE est aussi dédié à la Commémoration de la Naissance de Jésus de Nazareth (célébrée la nuit du 24 et le 25 décembre à Noël). Aucun écrit chrétien ne précise la date de naissance de Jésus-Christ. Nous célébrons Noël (25 décembre) afin de commémorer la naissance du Christ.
    De plus, cette fête chrétienne servait à l'époque pour contrer et substituer aux fêtes païennes qui existaient. Ces dernières festivités marquaient souvent le solstice d'hiver ou rendaient hommage à un Dieu païen quelconque. Par exemple, les Saturnales (en latin: Saturnalia), célébrées par les Romains de l'Antiquité afin de vénérer le Dieu Saturne, eurent lieu durant la période du Solstice d'hiver et durèrent 3 jours.
    La fête chrétienne (Noël) a été instaurée vers les mêmes dates afin de remplacer ces célébrations et d'intégrer petit à petit le Christianisme.   
     


    Il existe aussi des dictons reliés au mois de décembre. En voici quelques-uns:  

    - "En décembre fais du bois et endors-toi."
    - "Neige de décembre est engrais pour la terre."
    - "Décembre est le jour des morts, si tu ne veux pas mourir encore, habille-toi plus fort."
    - "Décembre aux pieds blancs s'en vient : an de neige est an de bien."
    - "Quand secs sont les Avents, abondant l'an sera."
    - "De la Toussaint à l'Avent, jamais trop d'eau ni de vent." (Dicton du Midi toulousain, d'Auvergne)
    - "Qui plante en Avent, gagne une année sur le temps."
    - "Tel Avent, tel printemps!"
    - "Décembre trop beau, l'été dans l'eau."
    - "Si en Décembre froid et neige ont gagné, beau et joyeux sera ton mois de mai."
    - "Il faut des Avents froids et secs si l'on veut boire sec."  
     


    LE SAVIEZ-VOUS? 

    Le solstice d'hiver a toujours lieu proche du 21 décembre (à plus ou moins un jour près). Au Québec, cette année, le solstice d'hiver aura lieu le 21 décembre à 23h48 précisément.  Ce sera donc la journée la plus courte de l’année en raison de l’inclinaison de la Terre par rapport au Soleil. Elle durera exactement 8 heures et 42 minutes. L'Hiver débutera donc officiellement le 21 décembre


    Voilà pour le mois de décembre! Pour de nombreuses personnes, "décembre" est synonyme de célébrations et de festivités en famille. Pour d'autres, c'est une période pour pratiquer des sports d'hiver et profiter de la neige. Pour d'autres encore, c'est une occasion idéale pour se blottir et se coller après quelqu'un au chaud, sous des couvertures en prenant un bon chocolat chaud tout en regardant un film...Bref, faites comme bon vous semble! Profitez de "décembre" à votre manière! Mais surtout, n'oubliez pas de bien vous emmitoufler!!!  
     


    Bon mois de décembre à tous!  
     

    Oreille Attentive   

    source : http://oreilleattentive-enligne.centerblog.net/1238-signification-du-mois-de-d-cembre

     

    LIENS ET RÉFÉRENCES    

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cembre
    http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article2591
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Saturnales
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Immacul%C3%A9e_Conception
    https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_des_Lumi%C3%A8res_%28Lyon%29
    https://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl
    http://espacepourlavie.ca/equinoxes-et-solstices
    http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/11/05/solstice-dhiver-2015-quel-est-le-jour-le-plus-court-de-lannee_n_8481894.html


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique