• Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

    Quelques symboles ...

     

    Quelques symboles ...

     

    Quelques symboles ...

     


    votre commentaire
  •  

    Symbole, symbolique et symbolisme

    Plan de l'article

    * Introduction

    * Essai de définition du symbole

    * Approche terminologique

    * Propriétés du symbole

      Introduction

    Nous assistons en cette fin de siècle et de cycle à une véritable redécouverte du symbole. Or, comme souvent dans notre monde moderne et occidental, certains tentent de donner une coloration « scientifique » à des éléments traditionnels, ce qui ne fait évidemment qu'ajouter à la confusion ambiante. Il nous semble dès lors utile de resituer certains aspects fondamentaux.

    Mircea Eliade, dans « Images et Symboles », souligne plusieurs raisons à cette curieuse renaissance de l'intérêt de nos contemporains pour le symbole : * Vogue de la psychanalyse qui a fait la fortune de mots comme « image, symbole, symbolisme » * Recherches sur la mentalité dite « primitive ». dans toute société traditionnelle, le symbole joue un rôle fondamental * Intérêt pour l'histoire comparée des religions * Redécouverte et vogue de l'occultisme. Selon Mircea Eliade, la redécouverte du symbolisme coïncide avec l'avènement de l'Asie.

    Au siècle dernier, siècle des grandes découvertes, la science positive a pu sembler s'imposer. Mais actuellement, parce que cela créait un vide, on recommence à comprendre que symboles, mythes et rites appartiennent à la substance de la vie spirituelle.

     

    Essai de définition du symbole

    L'examen de l'étymologie du mot grec sumbolon nous apporte les éléments - 1 - suivants :

    1. En tant qu'objet, to sumbolon a les sens suivants : * objet coupé en deux, dont deux hôtes conservaient chacun une moitié.

    ..................................................................

    ..................................................................

    lire plus sur : http://racines.traditions.free.fr/symboles/symbolrs.pdf


    votre commentaire
  • Trouvé sur

    Le faisceau de licteur et le Grand Sceau de France – origine romaine  

     

     

    Le faisceau* de licteur est un emblème très souvent utilisé pour représenter la République française mais n’a aucun caractère officiel.

     

     

    Peu de Français connaissent ces termes “faisceau de licteur” et pourtant cet emblème représente souvent  la République française sur les monuments officiels, les grilles de parc (L’Élysée), sur les passeports, sur les pupitres lors des conférences présidentielles , sur les livres de la bibliothèque de l’Assemblée Nationale (site internet gouvernemental)

     

     

     

     

     

    L’origine de ce faisceau vient du début de l’époque romaine quand les officiers (les licteurs) au service des magistrats exécutaient les sentences avec un faisceau constitué de branches d’arbres longues et fines  – bouleau ou orme – liées autour d’une hache  avec des lanières de cuir.

     


     

     

     

     

     

    Sur l’image, un licteur romain avec ⇒ dans la main gauche un faisceau pour frapper les condamnés ou les décapiter.

     

     

     

    C’est à la révolution française qu’apparaît l’emblème romain réinterprété.

     

    Il représente alors l’union et la force des citoyens français tous réunis  pour défendre la liberté et la justice. La République est une et indivisible comme le faisceau.

     

    Abandonné puis réutilisé au fil des aléas politiques,  il apparaît aujourd’hui  avec un bouclier  sur le faisceau sur lequel  bouclier sont inscrites les initiales RF pour République française.  Des feuilles de chêne pour la justice, la sagesse et des feuilles d’olivier pour la paix entourent ces symboles.

     

     

    Le Grand Sceau de France – Sceau officiel de la République française :  une femme assise, effigie de la liberté,  avec dans la main droite le faisceau de licteur

     

    Ce Grand Sceau de France en photo ci-dessus a été réalisé en 1848 sous la deuxième république et est toujours utilisé de nos jours bien qu’il ne serve qu’exceptionnellement pour ratifier la constitution par exemple.

     

    * Un faisceau : réunion d’éléments allongés liés entre eux ou bien ce peut être un ensemble de rayons lumineux (un faisceau lumineux) ou encore cela peut désigner un ensemble cohérent (un faisceau d’idées)

     

    Retour à la page “LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE : 3 VALEURS, 4 PRINCIPES ET DES SYMBOLES”

    source : https://french-francais-rag.com/le-faisceau-de-licteur-et-le-grand-sceau-de-france-origine-romaine/

     


    votre commentaire
  • Le talisman du jour

    Publié le 21 août 2019 par Emmabelle

     

    Magen David, le bouclier de David....

    ♥ Provenance Une étoile à six branches, formée par deux triangles identiques. Elle est surtout connue sous le nom de Magen David (bouclier de David) ou étoile de David, en tant que symbole de l'identité juive. Mais l'étoile à six branches se retrouve aussi dans d'autres religions comme l'Islam (le sceau du roi Salomon), l'hindouisme (shatkona) et le shintoïsme japonais (kagome mon).

    ♥ Caractéristiques Les deux triangles sont la plupart du temps conçus comme le lien entre le divin et le terrestre. Dans l'hindouisme, ils renvoient à la fusion entre le masculin (le triangle montant) et le féminin (le triangle descendant).

    ♥ Utilisation Le Magen David est souvent porté comme bijou et on trouve aussi fréquemment ce symbole dans des synagogues, ainsi que sur le drapeau de l'État d'Israël. Dans l'hindouisme, elle fait partie du signe représentant le chakra du coeur (le chakra dans lequel l'énergie masculine et l'énergie féminine se rejoignent) ; elle est également représentée dans un lotus vert. Au Japon, vous pouvez voir le symbole dans les temples shintoïstes.

    source: http://les.secrets.demma.over-blog.com/2019/08/le-talisman-du-jour-0.html


    votre commentaire
  • LE CIERGE PASCAL

    Signification du  cierge Pascal

    Le cierge pascal est un grand cierge, orné d'une croix souvent de couleur rouge, béni et allumé au début de la célébration solennelle de le vigile pascale, la nuit de Pâques, durant laquelle les chrétiens célèbrent la résurrection de Jésus Christ.

     

    Dans chacun des angles formés par les bras de cette croix, sont gravés les chiffres du millésime de l’année en cours. Au-dessus et au-dessous de la croix, la première lettre (Alpha) et la dernière lettre (Omega) de l’alphabet grec sont inscrites, manifestant que le Christ est « commencement et fin de toutes choses. »

     

    Le cierge pascal est placé dans le sanctuaire de l'église, près de l'autel . Il est allumé lors de chaque cérémonie de baptême, et souvent également lors de funérailles (comme signe de foi et espérance en la Résurrection). Le cierge signifie la présence du Christ ressuscité dans son Église

     

     

    Le cierge pascal, comme son nom l'indique, est le cierge de Pâques, il symbolise le Christ lumière, victorieux des ténèbres et de la mort, le Christ ressuscité! Ce cierge est allumé solennellement au début de la veillée pascale, il est placé avec honneur dans le chœur de l'église durant les cinquante jours du temps pascal, autrement dit de Pâques à la Pentecôte.

     

    Le cierge pascal est toujours allumé pour la célébration des baptêmes, rappelant que le baptisé reçoit la vie nouvelle d'enfant de Dieu du Christ ressuscité, il devient enfant de lumière. Le cierge pascal est également placé à côté du cercueil lors des obsèques, signe de la présence du Christ ressuscité, victorieux de la mort. En rappel du baptême du défunt et en signe d'espérance en sa résurrection future, deux cierges sont allumés auprès du cercueil à la flamme du cierge pascal.

     

     

    source : http://chemindivin.centerblog.net/258-signification-du-cierge-pascal


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique